Le budget 2013 est-il sincère ?

Une fois de plus, le Maire de Nogent a fait voter le budget de la ville fin mars, incapable qu'il est de le faire voter en équilibre plus tôt.

Comme d'habitude les dépenses réelles de fonctionnement sont supérieures aux recettes réelles de fonctionnement, c'est à dire que la section de fonctionnement est en déficit et ne s'équilibre que grace au report de l'année précédente. Les dépenses de personnel continuent d'augmenter (+5,21%) avec le recrutement d'une vingtaine de non titulaires.

Mais la nouveauté 2013 est l'apparition miraculeuse de 5,6 millions de recettes d'investissement versées par la société Eiffage au titre du centre d'affaires Nogent Baltard. Pourtant le projet est au point mort et le maire retarde le démarrage des travaux pour ne pas perturber sa campagne électorale des municipales de 2014.

Aussi, lorsqu'on lui demande de justifier ces inscriptions budgétaires "sorties du chapeau", il devient agressif (cf sa lettre sur ce lien) et produit des justificatifs obsolètes.

D'où notre réponse de ce jour :

"Vous nous faites parvenir pour justifier votre inscription budgétaire des avis d'imposition, portant sur les permis PC 094 052 10 N0065 à N0068, dont la date de liquidation est le 3 avril 2012.

Pourtant je vous rappelle que :

  1. Vous avez fait voter en juillet 2012 par le conseil municipal un mémorandum qui modifie les caractéristiques du projet et rend caduques les permis de construire ci-dessus

  2. Suite à ce recadrage du projet, la société Eiffage a déposé de nouveaux permis de construire en octobre 2012 qui modifient l'assiette fiscale pour le calcul du PLD en réduisant le projet de 829 m2 de SHON. Les avis d'imposition d'avril 2012 ne correspondent pas à la réalité du projet actuel.

  3. Ces nouveaux permis ne sont toujours pas rendus publics et vous retardez le début des travaux afin de ne pas perturber votre campagne électorale des municipales de 2014. En conséquence, les versements correspondant aux nouveaux permis de construire n'interviendront au mieux que mi 2014 et mi 2015.

A qui voulez-vous faire croire que la société Eiffage accepte d'en faire l'avance dès maintenant à la ville et assure un portage financier de 5,6millions d'euros sur deux ans ? Prenez-vous les élus du conseil municipal pour des godillots ?

Mis à jour (Vendredi, 05 Juillet 2013 13:10)

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir