Dernières infos

Articles populaires

Qui est en ligne ?

Nous avons 12 invités en ligne

De nouveaux emprunts pour cacher le déficit

Cette année encore, Nogent est incapable de voter son budget en décembre comme le font les communes bien gérées (notamment le Perreux).

En revanche, le maire augmente encore l'endettement de la ville (un nouvel emprunt de un million d'euros vient d'être conclu) qui atteint désormais 24 millions d'euros alors que la promesse faite en 2008 était de ramener cette dette à 14 millions.

Pourtant, contrairement à la mandature 2001-2007 qui avait vu sorti de terre l'école Léonard de Vinci et le Dojo, aucun investissement d'envergure n'est intervenu depuis 2008. En fait, l'accroissement de l'endettement sert à masquer le déficit chronique du fonctionnement.

Ce déficit oblige à attendre le mois de mars pour récupérer le report de l'année précédente, report obtenu grâce aux emprunts, qui permet d'équilibrer le budget.

Mais un budget voté fin mars ne fait qu'enregistrer des dépenses qui sont déjà engagées depuis plusieurs semaines sans qu'il soit possible de rectifier la trajectoire.

C'est ainsi que le conseil municipal du 19 décembre a déjà voté des dépenses sans connaitre les dotations de l'Etat qui seront certainement en baisse.

D'année en année, la boule de neige grossit...jusqu'au jour où il faudra payer.

Mis à jour (Vendredi, 21 Décembre 2012 07:02)

 

Cluster et CDT : combien d'emplois créés à Nogent ?

La loi du 3 juin 2010 relative au Grand Paris a défini les contrats de développement territorial (CDT) : ils doivent mettre en œuvre le développement économique, urbain et social de territoires définis comme stratégiques, et en particulier ceux desservis par le réseau de transport public du Grand Paris.

A ce titre, Nogent-sur-Marne a été rattaché Schéma de Développement Territorial du Cluster de la Ville Durable qui porte la dynamique métropolitaine du « Cluster de la Ville Durable ». Noisy-le-Grand et Champs-sur-Marne, deux communes de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, composent le CDT Coeur Descartes, identifié par l’État comme un pôle d’excellence et d’équilibre à l’Est pour son fort potentiel de développement.

La Cité Descartes a l’ambition de devenir un centre stratégique de la région capitale et un pôle tertiaire majeur entièrement dédié à la conception et la réalisation de la ville durable du futur. Elle a ainsi pour vocation de permettre le développement de l’économie durable et les technologies vertes.

Nogent-sur-Marne est dans un CDT périphérique : le CDT "Paris Est entre Marne et Bois" qui est à cheval sur les départements de la Seine-Saint Denis (communes de Rosny-sous-Bois, Neuilly-Plaisance et Neuilly-sur-Seine) et du Val-de-Marne (communes de Fontenay-sous-Bois, Le Perreux-sur-Marne et Nogent-sur-Marne).

Mis à jour (Jeudi, 20 Décembre 2012 18:37)

 

Valophis en grève depuis 2010 ?

Le bail emphytéotique signé en 2009 entre le maire de Nogent et Valophis Habitat prévoyait la réhabilitation des logements sociaux à compter du 1er janvier 2010.

Trois ans plus tard, on constate que l'état du parc HLM de Nogent se dégrade et les conditions de vie des locataires se détériorent dangereusement.

Pire, Valophis fait tout son possible pour ne pas remplir ses obligations en matière d'entretien des logements, mettant parfois la vie des locataires en danger.

Ainsi, le 3 mai dernier, le Préfet a pris un arrêté de mise en demeure qui obligeait Valophis à faire des travaux sous quinze jours et, à défaut, donnait ordre au maire de se substituer à Valophis et à faire exécuter d'office les travaux aux frais de Valophis. Ni Valophis, ni le maire de Nogent n'ont appliqué cet arrêté préfectoral.

Aujourd'hui, ils cherchent à se justifier (cf sur ce lien courrier de Valophis).

Mais le  Préfet vient d'adresser un mémoire au tribunal pour faire condamner Valophis qui rétablit les faits (cf sur ce lien)

1, l'arrêté préfectoral du 3 mai donnait 15 jours à Valophis pour faire les travaux

et ces travaux n'ont été réalisés que le 25 juillet
2, Valophis a tenté d'échapper à ses obligations par un recours gracieux du 2 juillet suivi d' un recours contentieux du 3 août
3, le Préfet dénonce "l'inertie patente de Valophis"

Mis à jour (Mardi, 18 Décembre 2012 15:13)

 

La Parc Watteau : est-ce vraiment un cadeau ?

Le maire et sa majorité municipale ont adopté l'achat au Département du Val de Marne pour un euro symbolique les 13 428 m2 du Parc Watteau.

L'entretien et le salaire du gardien sont estimés par le Département à 100 000 € annuel.

Le Département aidera la Ville pendant 5 ans en y incluant une dégressivité : de 2013 à 2017, la Ville recevra en tout 290 000 €.

Apparemment une bonne affaire ? Pas si sur.

La Ville devait-elle acquérir ce parc pour 1 € alors qu'il était déjà à la disposition gratuite de tous les Nogentais ?

Nous allons devoir supporter au terme des 5 ans, toute proportion gardée, 100 000 € d'entretien et de salaires soit, sur la base de 30 000 Nogentais, 3,33 € par personne alors que, réparti sur 1 320 000 Val de Marnais, cela ne nous coûtait que 0,08 €. tout cela sans compter, les investissements qui ne manqueront pas d'être nécessaires.

A un moment où les difficultés économiques s'amoncellent, était-il nécessaire d'acquérir ce patrimoine ?

Une ville n'a pas cette vocation.

Mais qu'en pensez-vous ?

Mis à jour (Mercredi, 19 Décembre 2012 07:40)

 

UCN : le droit de savoir où passe l'argent

Depuis plusieurs mois, nous demandons des comptes à l'UCN sur l'usage des fonds qu'elle reçoit.

Son président nous a écrit pour  dénoncer ce qu'il appelle de la polémique.

Dans le même temps, le maire a décidé de contourner le conseil municipal et de prendre un arrêté relatif à la braderie des 24 et 25 novembre dernier.

Interrogé à ce sujet lors du dernier conseil municipal, il a essayé de se rattraper en déclarant que l'UCN serait bien redevable, envers la ville de Nogent, des droits de voirie.

Dans notre réponse, nous précisons que nous souhaitons défendre le commerce de proximité qui est un lien important pour la vie et le dynamisme d’une cité et nous aimerions que Nogent dispose d'une association de commerçants qui soit force de propositions et d’actions dans la plus grande transparence.

Ce qui ne semble pas être tout à fait le cas.


Rappelons que :

  • L’UCN encaisse les cotisations des commerçants nogentais, cotisations qui couvrent les droits de voirie pour les braderies que l'UCN s'engage à reverser à la ville.
  • L'UCN reçoit de la communauté d’agglomération de la Vallée de la Marne une subvention annuelle de 20 000 euros.
  • Et l'UCN perçoit directement les droits de voirie dont doivent s'acquitter les commerçants non sédentaires lors des braderies.

Mis à jour (Mardi, 18 Décembre 2012 15:13)

 

Menu principal

Elections Municipales

http://municipales-nogent.fr/

Derniers Commentaires

  • Oui oui , toutes ces remarques sont positives et i...
  • Je ne lis qu'une lettre, pas mention de 6,5 millio...
  • Les arguments du maire sont clairs comme du jus de...
  • tout cela ne me parait pas très poussé dans la réf...
  • Développement Durable ? Il a commencé et dure depu...